Progrès récents et perspectives

Dr Patrick Heitzmann
Dr Patrick Heitzmann

Différents types de cellules immunitaires interviennent dans la mise en jeu de l’immunité.
L’inadéquation de l’état d’activation des cellules dendritiques, qui sont les principales cellules présentatrices d’anticorps en pathologie cancéreuse, peut initier ou maintenir différents types de pathologies. Leur activation inappropriée entraîne certaines maladies auto-immunes alors que leur persistance dans un état au repos peut être à l’origine de la tolérance rencontrée dans certaines infections, allergies et cancers. Le rôle de l’équilibre activation / inhibition des lymphocytes NK est également important. Enfin, l’activation des lymphocytes T spécifiques est essentielle pour la guérison définitive et l’immunité adaptative.

Dans un premier temps, nous avons mesuré l’impact des impulsions nanosecondes in vitro sur le système immunitaire humain. Cette étude a commencé en 2016 et s’est terminée en juillet 2019.

Une campagne de financement a permis l’achat du générateur d’impulsions électrostatiques, notamment grâce à la participation de l’Association CANCEN.

Les sollicitations de financements publics ont été infructueuses. Pour mener à bien la phase suivante, nous avons fait une campagne de dons de décembre 2019 à mai 2020. Il reste possible de soutenir financièrement le projet en dehors des campagnes.

Dr Patrick Heitzmann
(voir mes références)

Les partenaires du projet

Les informations concernant l’état d’avancement du projet seront régulièrement publiées sur la présente page.

Point sur l’étude in-vitro :
déroulement de l’étude
aspects techniques
principaux résultats

Etude in vivo :

rationnel de l’étude in vivo

Déroulement de l’étude in vivo :
Au CIPA (Centre d’Imagerie du Petit Animal – CNRS Orléans)

Expérimentation in vivo N°1
Sur souris immunocompétentes
Un lot témoin et 2 lots traités (2 conditions de traitement différentes)
Traitement le 9/10/19
Analyse au pied à coulisse et en bioluminescence à J7 et J14

Expérimentation in vivo N°2
Sur souris immunocompétentes
Un lot témoin et 3 lots traités (3 conditions de traitement différentes)
Traitement le 21/11/19
Analyse au pied à coulisse et en bioluminescence à J6, J13 et J20

Au CBM (Centre de Biophysique Moléculaire – CNRS – Orléans)

Dépôt d’un dossier d’autorisation avec saisine du Comité d’éthique animale le 16/04/20.
Autorisation officielle le 16/07/20 (numéro APAFIS#25114-2020022015579779 v4).

Expérimentation in vivo N°3
Sur souris immunocompétentes
Un lot témoin et 3 lots traités (3 conditions de traitement différentes)
Traitement le 21/07/20
Analyse au pied à coulisse 3 fois par semaine et en échographie une fois par semaine

Expérimentation in vivo N°4
Sur souris immunocompétentes
Un lot témoin et 4 lots traités (4 conditions de traitement différentes)
Traitement le 09/09/20
Analyse au pied à coulisse 3 fois par semaine.

Mise à jour 14/09/20